La difficile quête d’un logement étudiant à Bordeaux 

Mon équipe et moi-même sommes sollicités depuis plusieurs semaines par des étudiants, ou futurs étudiants, à la recherche d’un logement étudiant à Bordeaux. C’est une recherche rendue difficile par la tension sur le marché bordelais de la location, nous en avons conscience. C’est aussi un problème national rencontré dans bon nombre de métropoles.

Pour y répondre en partie, le gouvernement a annoncé dans son « Plan étudiants ». Lancé en novembre dernier, il vise à créer  60 000 nouveaux logements étudiants à l’horizon 2022.

Au delà de la pénurie de petites surfaces, la principale problématique des étudiants en matière de location porte sur l’inadaptation du marché à leurs besoins.

En effet, ceux-ci sont contraints chaque année de relancer leur recherche laborieuse afin de ne pas payer un logement inoccupé pendant l’été. Ou bien encore, de le conserver pour se garantir une sécurité à la rentrée.

C’est l’une des raisons pour laquelle la Loi ELAN (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique)a été adoptée par l’Assemblée nationale en juin dernier et le Sénat cette semaine. Elle a pour priorité de répondre aux besoins de chacun et de favoriser la mobilité des locataires.

Création d’un « bail mobilité »

La loi ELAN instaure le bail mobilité : il s’agit d’un nouveau contrat de location plus court que le traditionnel bail de 3 ans. Un bail mobilité, conclu pour une durée d’un à dix mois et non reconductible. Il est destiné aux étudiants en études supérieures, en contrat d’apprentissage ou en stage.

Autre avantage : aucun dépôt de garantie ne pourra être exigé par le bailleur et le locataire pourra bénéficier de la garantie Visale (Visa pour le logement et l’emploi). Cette garantie permet aux jeunes de moins de 30 ans de disposer d’un dépôt de garantie gratuit, simple et sécurisé pour le locataire et le bailleur https://www.visale.fr

Les décrets d’application de la loi ELAN – et par conséquent sa mise en œuvre – devrait intervenir d’ici la fin de l’année 2018.

 

Et à Bordeaux ?

Je n’ai malheureusement pas de solutions immédiates à proposer à celles et ceux qui me sollicitent. J’ai moi-même eu la plus grande difficulté à louer ma permanence parlementaire (un an pour trouver un local adapté à un prix raisonnable…) tant le marché est tendu dans certains quartiers.

Nous avons recensé et compilé ici les différentes ressources d’informations et d’annonces disponibles, et les pistes éventuelles.

A tous les étudiants, je souhaite bon courage dans leur recherche et un bel été malgré tout !

– Logement étudiants CROUS : attention les demandes sont à effectuer avant le mois de mai, mais des solutions d’urgence existent parfois http://www.crous-bordeaux.fr/logements/

– Plateforme de l’Université de Bordeaux : http://www.housing.u-bordeaux.fr

– Le site de la mairie de Bordeaux : http://www.bordeaux.fr/p39669/vous-cherchez-un-logement-a-louer

– Propriétaires privés

  • Lokaviz logement étudiant chez l’habitant https://www.lokaviz.fr/ (géré par le CROUS)
  • La plateforme de l’université de Bordeaux https://u-bordeaux.studapart.com/fr/
  • Des sites de location entre particuliers (leboncoin.fr, pap.fr, immojeune.com, locservice.fr, entreparticuliers.com, seloger.com, paruvendu.fr…)

– Colocation intergénérationnelle : 

– Groupes Facebook :

Et n’hésitez pas à contacter sa faculté, son école ou son Lycée de classe préparatoire, afin de savoir s’ils ont des contacts pouvant vous aider.