Coordination du numérique inclusif à l’Assemblée

Le mardi 20 février 2018, Mounir MAHJOUBI, secrétaire d’État chargé du Numérique me désignait pour conduire les réflexions sur le Numérique inclusif à l’Assemblée nationale. La stratégie nationale pour un Numérique inclusif avait été lancée le 12 décembre 2017, dans le quartier des Aubiers, situé au cœur de ma circonscription.

Cette stratégie a pour objectif d’accompagner tous les citoyens et en particulier les 13 millions de français en difficultés face au développement toujours plus rapide des technologies et des usages numériques. Elle doit garantir, dans le cadre de la transition numérique, l’accès aux droits et à la citoyenneté à tous nos concitoyens, leur permettant d’en saisir toutes les potentialités.

Le ministre était venu à Bordeaux en décembre dernier où il avait notamment, depuis les locaux d’Emmaüs Connect, annoncé sa stratégie nationale pour un numérique inclusif. Aujourd’hui, 13 millions de français sont éloignés du numérique, soit près d’un quart de la population.

En avril, j’accompagnais Mounir Mahjoubi à Saint-Etienne pour la restitution nationale de la stratégie pour l’inclusion numérique aux côtés des groupes de travail chargés de décliner un plan d’actions.

A cette occasion, un premier bilan était présenté.

4 groupes de travail, 76 réunions et 25 ateliers organisés, 150 structures auditionnées

De ce travail collectif, une stratégie a été déployée. Elle s’appuie sur 6 piliers :

  1. adopter une démarche collective et convaincre de l’importance de l’inclusion numérique : seul gage de la réussite, la mobilisation et la coordination de toutes les parties prenantes (État, collectivités, acteurs locaux, entreprises privées, etc.) impliquent une sensibilisation aux enjeux à tous niveaux. Une cartographie des acteurs à mobiliser est disponible sur la plateforme. Des guides de sensibilisation vont prochainement l’enrichir.
  2. être au service des usagers et aider chaque personne en contact avec des publics à les accompagner et à les faire monter en compétence : des guides d’accompagnement et des outils de diagnostic sont mis à disposition avec le concours des associations parties prenantes de la stratégie. Voir le site : kit-inclusion.societenumerique.gouv.fr
  3. révéler les lieux de médiation numérique et les aider à se structurer pour leur donner des capacités supplémentaires : une mise à jour du recensement des lieux sera proposée sur la base d’un référentiel de qualité de services. Il sera co-construit avec les remontées des collectivités.
  4. mieux mobiliser les financements disponibles : une cartographie présentera les fonds activables dès à présent en attente de la création d’un fonds de soutien pour l’inclusion numérique prochainement annoncé.
  5. soutenir la méthode dans tous les territoires : un kit d’animation des ateliers à réaliser dans les territoires pour mettre en place les étapes essentielles de la stratégie sera disponible pour tous.
  6. mettre en place un événement national dédié à l’inclusion et aux cultures numériques.

Parallèlement à la remise du rapport, les travaux ont permis de créer une plateforme en ligne, pour aider au déploiement dans les territoires de la stratégie par l’agrégation de ressources, outils et bonnes pratiques (voir le site : inclusion.societenumerique.gouv.fr ).

Je suis convaincue que le pays ne réussira sa transformation numérique qu’à condition d’embarquer tous nos concitoyens ! C’est pourquoi je m’engage dans cette mission avec toute mon d’énergie. Prochaine étape : la mise en œuvre des recommandations issues des bonnes pratiques et initiatives locales.