Jouer le jeu de la confiance et de la transparence…

Conforme ! C’est la conclusion du contrôle de mes dépenses de mandat et de ma comptabilité par le déontologue de l’Assemblée nationale.

Depuis le début du mandat, les députés doivent désormais justifier chaque dépense liée à sa fonction (frais de représentation, transports, hébergement, permanence…). Cette obligation, à laquelle je me pliais naturellement lorsque je travaillais en entreprise, est le fruit de la réforme des pratiques vers plus de transparence à laquelle nous nous étions engagés en 2017.

En janvier dernier, j’ai été tirée au sort pour la campagne de contrôle des dépenses au titre de l’année 2020. J’ai eu à transmettre l’ensemble des pièces justificatives des dépenses ainsi que le tableau retraçant l’enregistrement de ces dépenses, suivant le plan de classement normalisé défini par le collège des questeurs.